Archives par mot-clef : Photographie

La photographie pour les collèges et lycées avec les festivals d’Arles et de Perpignan

Publié le par admin

Par Gaëlle Bebin

Visa pour l’image à Perpignan © Gaëlle Bebin

Visa pour l’image à Perpignan © Gaëlle Bebin

Deux festivals de photographie pour la rentrée

Prenant la suite des Rencontres d´Arles, la Rentrée en images se déroule sur une journée jusqu’au 21 septembre. A Perpignan, le festival de photojournalisme Visa pour l´image se prolonge pour une Semaine scolaire du 17 au 21 septembre. Visites des expositions et rencontres avec les photographes sont gratuites sur inscription pour les classes et les professeurs qui les accompagnent.

Lire la suite

Publié le par admin
Marqué avec , , ,

Rencontre avec Benoît Peeters

Publié le par admin

BENOIT PEETERSPour accompagner notre numéro consacré au roman et à la photographie, nous avons interviewé Benoît Peeters, romancier, essayiste et scénariste, qui nous éclaire sur les liens entre ces deux modes de création. Cet ancien élève de Barthes évoque également son travail d’écrivain, ses collaborations. On retiendra de sa multiple et abondante bibliographie : Lire la bande dessinée, Flammarion, coll. « Champs Arts » ; Lire Tintin. Les bijoux ravis, Les Impressions Nouvelles ; Ecrire l’image. Un itinéraire, Les Impressions Nouvelles ; Derrida, Flammarion, coll. « Grandes biographies ». Et bien sûr Les Cités obscures, série BD avec François Schuiten, Casterman.

Lire la suite

Publié le par admin
Marqué avec , , , , ,

Revue de janvier 2012

Publié le par admin

NRPL48_COUV

Le roman et la photographie

Séquence 2de : Une partie de Campagne, entre Maupassant et Renoir.
Séquence 1re : La photographie dans les oeuvres de Breton, Robbe-Grillet, Simon et Pérec.
Séquence Bac pro 1re :
Personnages spéculaires

Publié le par admin
Marqué avec , , , , , , ,

Vendôme, Arles, Perpignan : les parcours photographiques de la rentrée

Publié le par admin

Par Gaëlle Bebin

Vendôme © Gaëlle Bebin

Pendant les deux premières semaines de septembre, les photographies s’exposent partout, dans des cloîtres, des espaces désaffectés, en plein air… Des visites et des rencontres, gratuites sur inscription, sont organisées spécialement pour les professeurs et leurs classes.

Lire la suite

Publié le par admin
Marqué avec , , , , , ,

Le « journal intime visuel » d’André Kertész au Jeu de Paume

Publié le par admin

Par Gaëlle Bebin

Sur ses images, on surprend parfois la discrète présence du photographe, à un visage à demi caché derrière une rangée de masques, une ombre sur la porte ou une main sur l’épaule de sa femme. Dans la rétrospective que lui consacre le Jeu de Paume à Paris jusqu’au 6 février 2011, on suit le parcours qui a conduit l’artiste de sa Hongrie natale à Paris puis à New York au travers d’œuvres qui retracent son histoire : « Ma photographie est vraiment un journal intime visuel (…). C’est un outil, pour donner une expression à ma vie, pour décrire ma vie, tout comme des poètes ou des écrivains décrivent les expériences qu’ils ont vécues ». Le regard de Kertész (1894-1985), qui se considérait comme « un débutant qui découvre le monde encore et encore », a marqué l’histoire de la photographie au XXe siècle.

André Kertész, Nageur sous l'eau, Esztergom, 1917

Nageur sous l’eau, Esztergom, 1917. Épreuve gélatino-argentique tirée dans les années 1980

André Kertész, Elisabeth et moi, 1931. Épreuve gélatino-argentique tirée vers 1961. Collection of Sarah Morthland, New York

L’exposition montre le travail de recadrages successifs opérés par le photographe. Trois pour isoler les détails essentiels du portrait « Elisabeth et moi » : la moitié d’un visage et une main. Sept pour faire surgir d’une vue large des toits de New York le ballet grimaçant des cheminées, qu’il appelle des « créatures ». L’attention aux ombres, la prise de vue en plongée créent autant de visions insolites de la ville dans les photographies de Kertész, en qui l’écrivain Pierre Mac Orlan voyait un artiste inspiré par le « fantastique social ».

 

Publié le par admin
Marqué avec , , , , ,

« Visa » pour les classes à Perpignan, et autres destinations photographiques

Publié le par admin
 

Par Gaëlle Bebin 

 
 

 

Exposition Sagesses de l'humanité à la chapelle du Tiers-Ordre © Gaëlle Bebin

Exposition Sagesses de l’humanité à la chapelle du Tiers-Ordre © Gaëlle Bebin

 Pendant une semaine, chaque mois de septembre, les expositions du festival international du photojournalisme « Visa pour l’image » sont réservées en priorité aux élèves et à leurs professeurs. Il s’agit d’un libre parcours dans la ville, de caserne en couvents, à la rencontre de travaux photographiques qui sont autant de leçons d’ouverture du regard. Bilan de cette expérience, pour imaginer dès maintenant une visite de « Visa » 2011 avec sa classe.

 

Lire la suite

Publié le par admin
Marqué avec , , ,