Archives par mot-clef : spectacle

A paraître en janvier : Le spectacle du pouvoir

Publié le par La rédaction NRP

Découvrez un extrait du dossier du prochain numéro de la NRP lycée : le spectacle du pouvoir

Le spectacle au pouvoir

Publié le par La rédaction NRP
Marqué avec , , , ,

« Germinal », et l’humour réinventa le monde et le théâtre

Publié le par La rédaction NRP

Par Gaëlle Bebin

Germinal © Christophe Raynaud de Lage – Festival d’Avignon

Germinal © Christophe Raynaud de Lage – Festival d’Avignon

Conçu par Halory Goerger et Antoine Defoort, Germinal parvient, dans un espace de huit mètres sur dix et en 1 h 15, à créer à la fois un monde, un moyen de communiquer, une société et, finalement, un spectacle, à partir de presque rien mais avec beaucoup d’humour et d’intelligence. Les quatre artistes sur scène, trois garçons et une fille, venus des arts plastiques, de la danse et des sciences humaines, s’inspirent de Dada et recommencent tout à zéro. D’ailleurs, au début, seule la lumière est.

Lire la suite

Publié le par La rédaction NRP
Marqué avec ,

En Avignon, la place d’honneur aux spectateurs

Publié le par La rédaction NRP

Par Gaëlle Bebin

Public # Roi Lear (Cour d'Honneur, temps de pause 4h30 avec entracte) © Frédéric Nauczyciel

Public # Roi Lear (Cour d’Honneur, temps de pause 4h30 avec entracte) © Frédéric Nauczyciel

En 2007 au Festival d’Avignon, un très long temps de pause avait permis au photographe Frédéric Nauczyciel de capter les mouvements des spectateurs pendant toute la durée de certaines représentations ; sa série Public (Ceux qui nous regardent) a été exposée tout l’été aux Rencontres d’Arles. Cette année en Avignon, le spectateur a été au cœur de plusieurs dispositifs scéniques. Ainsi, Jérôme Bel a offert la Cour d’honneur du Palais des Papes à 14 personnes – dont trois professeurs de français – qui ont, sur scène et à tour de rôle, évoqué leurs diverses expériences de spectateur dans ce même lieu. La captation du spectacle est disponible en ligne (jusqu’au 19 janvier 2014).  Mais le plus impressionnant est l’œuvre du Sud-africain Brett Bailey, Exhibit B, qui sera montrée à Paris (au CENTQUATRE du 25 au 27 novembre 2013) et à Strasbourg (au Maillon du 3 au 7 décembre 2013).

 

Lire la suite

Publié le par La rédaction NRP
Marqué avec , ,

Marivaux, Musset, comédies en un acte

Publié le par admin

Par Gaëlle Bebin

 

Le personnage de Merlin, dont le costume et l’attitude sont inspirés de L’indifférent de Watteau

 « Si l’amour est une comédie, cette comédie, vieille comme le monde, sifflée ou non, est, au bout du compte, ce qu’on a encore trouvé de moins mauvais. Les rôles sont rebattus, j’y consens ; mais, si la pièce ne valait rien, tout l’univers ne la saurait pas par cœur » dit le Comte à la Marquise, lassée de devoir sempiternellement écouter les mêmes galanteries. Dans Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, Musset resserre le dialogue sur la déclaration d’amour et la difficulté à échapper à l’expression codifiée des sentiments. Cette brève comédie proverbe, suivie de On ne saurait penser à tout est montée cette année par Frédérique Plain. Elle est aussi l’assistante de Jean-Pierre Vincent pour sa mise en scène des Acteurs de bonne foi de Marivaux, actuellement en tournée. Une pièce dont l’enjeu est aussi un mariage, et où la comédie de l’amour se donne ouvertement, ainsi que l’amour de la comédie…

Lire la suite

Publié le par admin
Marqué avec , , , ,